Episode 9 : Tôkyô, Meiji-Jingû, Harajuku, Shibuya, Cosplay sur le Jingû-Bashi & Parc de Yoyogi

Publié le par aldric973



C'est après un nouveau long silence que ce neuvième épisode voit le jour et est enfin mis en ligne. Il existe un problème de compatibilité entre les Livebox SAGEM et les cartes Airport d'Apple, qui engendre des ruptures de connexion toutes les 15 minutes environ. Ceci rend impossible l'upload pour tout utilisateur qui possède cette configuration. N'appelez surtout pas Orange pour leur en faire part, car le simple fait d'être au courant de l'existence de ce problème vous rend plus compétent que toutes les personnes que vous auriez au bout du fil en composant le 3900 !

Blague à part, voici le descriptif de ce neuvième épisode qui montre particulièrement la collision de plusieurs Japon au coeur même de Tôkyô...


Tout commence par la visite du Meiji-Jingû, un imposant sanctuaire se trouvant au milieu du parc que je visitais dans le dernier épisode... Un ingénieur polonais installé à Tôkyô depuis 2 ans me filme tandis que je me purifie les mains et la bouche avant de rentrer dans le lieu saint. A Rome, fais comme les romains ! Mais mon ami des steppes de l'Est a oublié de me dire qu'il ne fallait pas refaire couler l'eau "sale" dans le bac d'où on l'a sortie...


Plus tard, il s'improvise guide et me confie que ce sanctuaire, artistiquement parlant, est bien inférieur à ce qu'on peut voir à Kamakura ou Nikkô... J'en aurai le coeur net dans quelques jours !

En sortant du parc, on se retrouve directement dans le quartier de Harajuku, ou frimeurs mineurs et midinettes multicolores forment une foule compacte assoiffée de fringues et accessoires de taille S... Dans Takeshita-Dôri, épicentre du phénomène, seule ma tête dépasse au-dessus de la foule de fashion-victims...

J'enchaîne avec une petite balade à Shibuya, aure ville dans la ville et paradis du shopping. Rien de très impressionnant ni insolite, à part peut-être Condomania, la boutique de tous les préservatifs... Et encore, je m'attendais à plus drôle...

Demi-tour, et direction le Jingû-Bashi et ses quelques adeptes de cosplay, peu nombreux ce jour-là (il paraît que depuis que l'adresse est dans tous les guides touristiques, la plupart ont déserté) :

Je serai beaucoup moins déçu en continuant ma balade dans le parc de Yoyogi, incroyable espace de liberté où l'on trouve "l'alter-Japon" : joueurs de percussions, artistes complètement dingues, amateurs de claquettes qui s'entraînent avec leur lecteur mp3, bandes de jeunes qui fument le calumet, groupes de metal de rue... Ils sont tous là et font ressembler le parc de Yoyogi à un zoo humain, ou un refuge pour l'anticonformisme : à vous de choisir !

Ma visite se terminera par une démonstration captivante de tambours traditionnels, par un groupe sûrement en train de s'entraîner pour un festival...

A suivre !

Commenter cet article

Aldric 17/01/2009 16:44

Justice... c'est pas du reggae, ça ? J'aurais vraiment aimé faire un festival au Japon, ils en ont pas mal et les connaissant, ça doit être réussi !

Yazid Manou 17/01/2009 14:10

Nous avions commencé nous aussi lors de notre découverte de Tokyo à nous aventurer au Yoyogi Parc mais nous avions du rapidement abréger la visite car il fallait nous rendre au concert de Justice (Summer Sonic Festival, assez excentré). Donc merci une fois de plus pour ces images qui me permettent de me "rattraper" et qui donne envie de retourner au Japon au plus vite : la frustration étant particulièrement grande le jour du départ !

Aldric 30/12/2008 21:35

Merci lord pour ta fidélité !Ca fait plaisir, même si je fais pas ça pour la notoriété !

lordfpx 29/12/2008 23:50

Non, je te rassure, tu ne fais pas ça pour rien, moi et mon épouse on regarde chaque reportage et on attend la suite avec impatience.Puis ce blog n'est pas encore connu de tous, il faut un certain temps pour se faire connaitre. Je pense que tout passionné d'asie apprécierait ce site à coup sur !

Aldric 23/12/2008 12:43

Salut Anthony et merci pour tes messages ! Ca donne moins l'impression de faire tout ça dans le vide...Pour l'upload, ça ne bloque plus si je passe directement en ethernet. C'est le WiFi de la Livebox qui crée ce problème...La chanson du Meij-Jingu c'est "Gomen Ne", chantée par Takako. Ca date déjà de 1998 ! Mais j'aime bien l'instrumentation (percus et guitares sèches).Content de savoir que cet épisode t'a particulièrement plu !Passe un bon Noël et à très bientôt !Aldric