Episode 07 : Une Soirée à Shinjuku

Publié le par aldric973


L'étrange journée-voyage du 08/08/08 se poursuit : la nuit tombée, je pars à la découverte de Shinjuku, le quartier de Tôkyô qui correspond peut-être le plus aux clichés inhérents à cette ville : enfilades de gratte-ciels, enseignes illuminées et multicolores, écrans géants, passages cloutés bondés...

L'ambiance est assez stressante, et me change radicalement de ma paisible journée à Mitaka. C'est là que j'ai vu le plus de touristes et c'est, je crois, le seul endroit où l'on m'a bousculé, en 21 jours de voyage. Quand on est perdu au milieu de cette foule, le plus terrible est cette impression que personne n'est vraiment décontracté. En 30 secondes, on croise le chemin de 1000 personnes peut-être, et chacune d'entre elles file droit. Personne ne flâne, à Shinjuku. Tout le monde circule. Traverser une rue à Shinjuku, c'est comme jouer à Frogger grandeur nature avec 500 coéquipiers japonais. Pas vraiment l'idéal pour filmer, d'où les plans quasi instantanés.

Après quelques minutes de marche au milieu de la foule, je lâche le mouvement et fais une pause devant le Studio Alta : là, un groupe de kukenai rock (ou rock visuel) en pleine promo fait un concert en plein air : Jack Rose. Les groupes japonais ont le chic pour prendre des noms qui sont déjà pris par d'autres artistes. Pour Google, Jack Rose est un guitariste post-folk américain dans la lignée de John Fahey. Qu'on se le dise, c'est aussi un groupe de kukenai rock qui aime se produire dans les rues de Shinjuku.

Comment résumer le kukenai, pour les non-initiés ? Disons que bien souvent, un groupe de mecs qui se prennent pour des filles jouent de la pop qui se prend pour du rock. En tout cas, le cliché veut ça, et on est en plein dedans avec Jack Rose. Les 5 groupies connaissent les chansons par coeur, ainsi que leurs chorégraphies. Le bassiste est absent, et le guitariste a réglé son ampli sur "minimum" pour pas nous faire mal aux oreilles. C'est sympa. En regardant Jack Rose, je me dis que si Sid Vicous avait été japonais il aurait sûrement travaillé à mi-temps dans une maison de retraite et aidé les personnes âgées entre deux beuveries. Je reste un petit moment observer le phénomène puis je retourne marcher au hasard des rues.

Autour du Kabuki-Cho, tout est tourné vers les loisirs nocturnes à la japonaise. Incroyable diversité de l'offre dans ce domaine : chaque bar ou club occidental a probablement son équivalent à Shinjuku, mais à ça, il faut ajouter le karaoke (on y reviendra !), les salles de jeux, les manga-cafés...

Pour ma part je vais finir par papoter (par dessins interposés) dans un bar avec un programmeur informatique dont j'ai oublié le nom, et Ai, sympathique serveuse de l'établissement. Perdu pour perdu en sortant, me voilà dans une salle de jeux où 4 gamins de Tôkyô se défoulent à la mitraillette sur un écran géant.


















Je mets un petit moment à retrouver mon chemin jusqu'à la gare. Là, je m'endors à moitié, et je rate mon arrêt : le sort a voulu me renvoyer à Mitaka, où j'avais passé la matinée ! Plus qu'à repartir dans l'autre sens...


Enfin arrivé dans mon quartier, Nakano, je laisse mon estomac me guider dans un petit resto de nuit fort sympathique...

Itadakimaaaass !

Commenter cet article

Aldric 19/11/2008 22:57

T'as raison, va encore un peu à l'école, c'est préférable !

hakim 14/11/2008 15:14

j aimerai trop allai o japon sa allerent tro bien bref j aurai aimée etre a ta place mais j ai ke 14 ans donc pour l instant c impossible ke je vai au japon

Anthony 30/10/2008 13:10

Luna sea? Fodra ke je check sur l'album que tu m'avais filé ^^++

dohko57 30/10/2008 10:36

merci pour l'info !bonne continuation à toi !bye

Aldric 30/10/2008 00:42

Bonjour à tous et merci pour vos nombreux commentaires !Pour répondre à la question qui m'est posée, voilà l'info : le générique de début, c'est le morceau 'Hurt' de Luna Sea, tiré de l'album 'Style' sorti en 1997 si ma mémoire est bonne...