Episode 06 : Tôkyô : Kichijôji, Mitaka et le Musée Ghibli

Publié le par aldric973

Tout s'annonçait comme une journée simple et balisée, en forme d'hommage aux studios Ghibli. Au programme ? Visite du Ghibli Museum de Mitaka (sorte de Disneyland cérébral) et visionnage du dernier film de Hayao Miyazaki, 崖の上のポニョ (Gake no Ue no Ponyo). Mais comme toujours au Japon, il faut s'attendre à l'imprévu, à l'insolite et aux surprises de chaque coin de rue. Ainsi, à peine sorti de mon appartement loué à Nakano, je veux commencer mon briefing vidéo et me rends compte que nous sommes le 8 août 2008, soit le 08/08/08... et qu'il est 8h00 pile ! Je comprends alors qu'il va se passer des choses étranges...


Nakano se trouve seulement à quelques stations de Kichijôji, le quartier où je décide de m'arrêter afin de traverser un grand jardin public permettant d'accéder au Ghibli Museum par la forêt, autant que faire se peut !

Quartier très calme aux petites rues très tranquilles, que le soleil vient déjà inonder en ce mois d'août, Kichijôji m'apparaît, au même titre que Nakano, comme la parfaite banlieue de Tôkyô : taille humaine, ambiance sereine, circulation rare, propreté immaculée des ruelles, commerces, échoppes et restaurants en tous genres, le tout à 10 minutes de train de Shinjuku ! Dès la sortie de la gare j'ai repéré le cinéma où j'irai voir le dernier chef d'oeuvre de Hayao Miyazaki.

A ce moment-là, je ne sais pas encore que la salle sera comble et que je serai le seul gaijin de l'assemblée. Je suis tout aussi loin de m'imaginer la qualité de la projection (à tous les niveaux, son, image, confort...), je sais simplement que je verrai une merveille, et je poursuis ma route. Des écoliers saluent un vieux policier qui fait la circulation au détour d'une ruelle. Mais il n'y a pas de circulation, et il est comme posté là, dans son décor parfait, et s'assure que les choses suivent leur cours. Il m'aidera aussi à trouver le jardin public, et j'aurai certainement été son événement le plus marquant de la journée !

Je m'avance dans le parc, qui semble immense. Je sens que je m'y perdrai malgré Totoro qui m'indique la marche à suivre...
A quelques foulées de l'entrée, un groupe de personnes attire mon attention : on est en train de tourner un film ! Je rencontre alors Ryûichi, l'un des extras employés par la boîte de production, qui parle anglais aussi bien qu'il jongle.

Il m'explique que c'est un drama qui est en cours de tournage, avec une actrice très connue au Japon. Un drama (ou dorama), c'est l'équivalent d'un soap britannique ou d'une telenovella brésilienne : une série télévisée bon marché, aux thèmes souvent sentimentaux, remplie de starlettes jetables. Grâce à Ryûichi, j'apprends l'envers du décor : les extras et la plupart des membres de l'équipe technique ont interdiction formelle d'approcher la star du drama, de la prendre en photo et même de lui adresser la parole. Comme je suis un gaijin et que je passe avec ma caméra de touriste, on n'ose même pas me dire quoi que ce soit : ça a des avantages, parfois, d'être un gaijin !
Je poursuis ma balade dans le parc, et tombe sur un sympathique temple entouré de fontaines. Encore une halte qui vaut le détour !


Plus tard, j'arrive au Ghibli Museum, qui dès l'ouverture, bat déjà son plein. Il est interdit de filmer et prendre des photos dès qu'on franchit le portail - qu'à cela ne tienne, vous verrez quand même l'intérieur du musée dans mon épisode, car de toute façon, rien ne vaut d'y aller physiquement, et croyez-moi, je ne gâche rien de votre surprise en vous montrant ces quelques images !

Sachez quand même que la visite est incontournable pour tout passionné de cinéma d'animation, et plus encore pour quiconque considère que Hayao Miyazaki et Isao Takahata sont les dernières véritables figures de l'animation d'auteur. C'est aussi le seul endroit au monde où vous pouvez boire la bière officielle du pays de Nausicaä, la Vallée du Vent, donc si vous voulez goûter toutes les bières du monde, vous n'avez pas le choix.


Une fois la visite terminée, je poursuis ma visite du parc, et tombe sur un autre tournage, d'un tout autre genre cette fois : quatre jeunes (3 acteurs en costumes et le réalisateur) semblent faire leurs premières armes dans le cinéma et la vidéo. Je n'ai pas vu le film, mais j'ai un pressentiment : je sens qu'une princesse est menacée par un vampire...

Je poursuis ma balade, et suis surpris par le nombre de musiciens croisés dans ce parc. Je suis épaté de voir à quel point cette enclave d'eau et de verdure dans la ville est considérée comme un espace de créativité, d'inspiration et de spiritualité. Je repense aux quelques parcs que je connais en France... Se prendre des ballons de foot dans la tête, se faire traîter de pédale quand on joue de la guitare, se faire taxer de la thune ou des cigarettes...
Plus je suis au Japon, et moins la France me manque. Rappelez-moi, déjà, quelle est la couleur du péril ?

Commenter cet article

Aldric 30/10/2008 00:50

Salut Laurent et merci pour tes commentaires ! Toutefois je précise que je n'ai pas du matériel de très bonne qualité, en fait c'est une caméra Mini-DV très dépassée aujourd'hui (surtout quand on voit ce qui se fait au Japon, comme les caméras qui enregistrent directement sur des mini-Blu-Ray !), en plus je n'utilise pas de trépied, la honte pour tout vidéaste un peu sérieux...Par contre, effectivement je commence à avoir l'habitude de filmer, ça va faire 2 ans que j'ai acheté cette caméra et je m'en sers beaucoup.A bientôt !

Laurent 29/10/2008 04:17

tu bte debrouilles bien pour filmer. tu as du bon materiel et tu as l habitude de filmertu vas aussi dans les coins pas forcement les plus connus, c est cool. en plus, l ouest de tokyo a son charme particulier je trouve

Aldric 21/10/2008 01:49

ANTHONY : Je me doutais que la pub te plairait, c'est tout à fait dans le style de ce que tu me faisais partager par e-mail à une époque !!!Merci pour tes encouragements, je vais pas m'arrêter en si bon chemin... Et n'oublie pas de me prévenir quand la version DVD est dans ta boîte aux lettres, enfin celle de tes parents.A bientôt !Aldric

Aldric 21/10/2008 01:47

YAZID : Merci de ta fidélité ! En fait j'ai peur que tu soies un peu déçu par Shinjuku by night, car je me suis un peu attardé sur un espèce de concert de rock plus ou moins improvisé sur une place très fréquentée de Shinjuku, après je suis allé dans un bar et je me suis perdu en sortant.... Donc comme j'avais peur de ne pas retrouver mon chemin et de ne pas arriver à temps pour le dernier train, j'ai pas trop filmé le kabuki-cho...Mais bon... Tu verras bien quand même !A très bientôt, et content de savoir que tu suis mes péripéties !

Aldric 21/10/2008 01:44

LORDFPX : Merci pour ta remarque ! c'est vrai que mon voyage était assez construit à la base, mais comme au Japon tout est inattendu, il y a une grande part d'imprévisible. C'est ça aussi le plaisir des voyages !